samedi 16 décembre 2017

Mustafa Kemal Atatürk était un Franc-Maçon selon le Türk Tarih Kurumu !

Mustafa Kemal Atatürk était un Franc-Maçon ? Voilà de quoi en étonner, choquer ou énerver plus d’un. Pourtant tout comme le fait qu’Atatürk était un juif dönme, l’affirmation qu’il était aussi un Franc-Maçon s’appuie de la même manière sur des sources très sérieuses. Et la source en question ici est ni plus ni moins le Türk Tarih Kurumu !

Le Türk Tarih Kurumu (Société d’Histoire Turque) est l’institution nationale de recherche sur l’histoire de la Turquie et des turcs. Il regroupe ainsi le plus grand stock d’archives de Turquie. Pour finir, la TTH est une institution pensée et fondée par M. Kemal Atatürk lui même !

Ainsi la source qui prouve qu’Atatürk était un Franc-Maçon a été publiée au TTH. Elle provient des travaux du chercheur Bilal Simsir, dénommé « Ingiliz Belgeleri’nde Atatürk » (Atatürk dans les documents anglais). La partie concernée est un document daté du 29 Janvier 1921 écrit par le général Harington à partir du quartier général anglais d’Istanbul, adressé au ministère de la défense d’Angleterre et qui a été enregistré sous le nom « Şifre Tel No:1,9821-Gizli » ("gizli" = secret).

Dans ce courrier, le Général Harington fait un rapport sur M. Kemal pour le ministère de la défense anglaise. Plus précisément, il dresse une liste de faits qu’il a pu recueillir le concernant et il cite même les sources d’acquisition de ces renseignements.


C’est au 6ème point qu’il fait état d’un lien entre Mustafa Kemal Atatürk et la Franc-Maçonnerie. Il affirme, ni plus ni moins, que M. Kemal a été initié dans une loge maçonnique italienne. En voici la traduction :
6. 1905, en poste en Syrie comme capitaine de régiment dans la division de Haïfa. En 1907, général de régiment de Salonique, où il est devenu membre du C.U.P (« Ittihat ve Terakki Cemiyeti » ou Comité Union et Progrès en français), et initié à la franc-maçonnerie dans la loge italienne.
Certains trouveront toujours des excuses pour réfuter ces preuves et pour tenter de prouver aux autres, ou à eux mêmes, qu’Atatürk n’était pas un Franc-Maçon. Mais il convient quand même de leur rappeler qu’on parle ici d’un courrier, écrit par un général anglais en poste à Istanbul, destiné au ministère de la défense d’Angleterre dans le but de faire un rapport sur M. Kemal. A partir de là, on peut aisément comprendre qu’un tel courrier n’a rien d’anodin et que les informations qui la composent ne peuvent (et surtout ne doivent) en aucun cas être erronées. Aussi, si le général Harington a inclus ce point précis sur Atatürk, c’est qu’il était certain de la véracité de cette affirmation et il ne se serait pas risqué à le faire s’il avait des doutes.

On peut l’accuser d’avoir menti, ce que certains feront sans hésitation tellement ils sont aveuglés par leur fanatisme. Cependant, pourquoi ce général anglais aurait-il menti au ministère dont il dépend ? Dans quel but ? Un mensonge n’aurait aucun sens.


De plus, l’affirmation de la qualité de Franc-Maçon de M. Kemal a été aussi rédigée par le haut commissaire anglais d’Istanbul Sir H. Rumbold, le 27 avril 1921 dans son rapport annuel adressé au ministre des affaires étrangères Lord Curzon. Voici la traduction exacte de la partie concernée :
Devenu officier, il fut nommé à Salonique en 1907 lorsqu'il entra au CPU et devint un franc-maçon, et un ardent défenseur des idées unionistes.
Encore un mensonge ? Le haut commissaire d’Istanbul mentirait à son propre ministre des affaires étrangères ? Il n’y a que les fanatiques pour s’obstiner à nier l’évidence, sans compter que les archives disposent de plusieurs photos d’Atatürk tenant la fameuse posture du Franc-Maçon avec la main droite légèrement glissée dans sa veste.

Finalement, le fait que Mustafa Kemal Atatürk ait été un Franc-Maçon sonne assez logiquement aux oreilles quand on connaît le personnage et comment il s’est efforcé d’effacer l’influence de l’Islam chez les turcs. L’idéologie maçonnique n’est-elle pas historiquement en opposition aux concepts religieux ? N’est-ce pas la maçonnerie qui a été l’instigatrice de la Révolution Française et qui a chassé la famille royale ? N’est ce pas la maçonnerie qui a tout fait pour effacer l’église de la société française ? N’est ce pas encore la maçonnerie qui fait tout son possible aujourd’hui pour rendre ringarde et coller l’étiquette « moyen-ageuse » à la religion en France ?

Les innombrables preuves de la guerre qu’a mené Atatürk contre l’Islam sont disponibles dans cet article. Ainsi il a mené une vaste campagne de dénigrement de l’Islam et de l’Empire Ottoman par la propagande, il a supprimé l’alphabet arabe pour rendre obsolètes les ouvrages islamiques, il a persécuté les hommes de religions, il a imposé des lois et des coutumes occidentales contraires à l’Islam et il a sévèrement réprimé tout opposant à ses réformes. Que faut-il alors de plus pour ne pas faire le lien entre ses actions et ces preuves qu’il était un Franc-Maçon ?

Peut-être le fait que son mausolée, le Anit Kabir, rassemble tous les codes de l’architecture maçonnique…


Partager